conseils,  investissement,  marketing

Les fusions acquisitions dans l’éducation

Depuis plusieurs années, l’éducation et principalement l’enseignement supérieur a été clairement changé, autant au niveau des universités que pour les écoles supérieures privées. Depuis que la France a connu une crise financière, et par conséquent une baisse des bénéfices, il faut dire que le domaine de l’éducation, et surtout celui de l’enseignement supérieur, est devenu un marché profitable. Ainsi, les m&a education deviennent des évènements de plus en plus fréquents !

Que sont les fusions/acquisitions ?

Si vous travaillez dans la finance ou que vous vous intéressez au secteur de l’éducation, voire si vous avez tout simplement une certaine culture concernant le secteur de la finance, vous avez déjà entendu parler des fusions/acquisitions (qu’on appelle également M&A). Une fusion/acquisition est une opération financière entre deux ou plusieurs sociétés. Comme le dit clairement le nom de cet évènement, l’opération financière peut prendre deux formes :

  • Dans le premier cas, une société A fusionne avec une société B pour former une nouvelle société qu’on va appeler société C.
  • Dans le second cas, une société A rachète une société B, qui va donc être incorporée à la société A.

Les entreprises les plus actives dans les fusions/acquisitions sont les GAFA (Google Amazon Facebook Apple). Leur but principal est d’acquérir de nouvelles technologies, qui permettra de conserver leur statut compétitif.

Pourquoi le secteur de l’éducation est-il touché par les M&A ?

Même si tous les secteurs d’activité peuvent être concernés par les M&A, le secteur de l’éducation est particulièrement touché, car les établissements d’enseignement supérieur sont de plus en plus nombreux et les groupes éducatifs grandissent d’année en année.

Il est fréquent qu’une école voit le jour, et qu’au fil des années, elle évolue. Mais il peut aussi arriver qu’une école soit créée, mais que celle-ci ne fonctionne pas. Dans ce cas, il peut être intéressant pour la seconde société de fusionner ou de se faire racheter par la première. Cela lui permettra de pérenniser son activité, en n’étant pas obligée de mettre la clef sous la porte.

Même si l’idée principale de la fusion acquisition reste l’intérêt financier, puisque la fusion ou le rachat permettra dans un premier temps de ne pas se retrouver en déficit et de donner un nouvel élan à l’activité de l’entreprise, mais les fusions/acquisitions pourraient aussi permettre aux entreprises de monter en compétences, de changer leur image publique et leur réputation, réelle ou virtuelle.

Si vous êtes intéressé pour fusionner ou pour acquérir une société, n’hésitez pas à vous renseigner au sujet des fusions/acquisitions, car cela pourrait être un réel tournant pour votre entreprise et une très bonne décision. Il existe de nombreux exemples sur lesquels vous pourriez vous renseigner, et cela vous donnera davantage confiance dans vos décisions. N’hésitez pas non plus à vous former dans le domaine de la finance, cela appuiera vos choix et vous aidera à diriger votre société à l’avenir.