conseils,  immobilier,  investissement

Comment investir efficacement en immobilier ?

Se constituer un patrimoine immobilier est une manière d’investir sur du long terme. Il s’agit en effet d’un actif que l’on peut obtenir par le biais d’un prêt. En revanche, cet investissement nécessite une planification minutieuse accompagnée d’une stratégie bien définie afin d’éviter les risques de surendettement. Que ce soit en gestion passive ou active, il vous faudra optimiser votre capacité d’épargne et votre capacité d’endettement vu que sur cela doit reposer votre choix de moyen de placement.

L’immobilier pierre-papier

On désigne sous le nom de « scpi » les sociétés civiles de placement immobilier qui permettent d’éjecter une somme dans un achat de patrimoine collectif. Son fonctionnement consiste à ce que vous achetez un capital et recevrez en retour des parts sociales. Vous devenez alors copropriétaire d’un patrimoine immobilier avec plusieurs porteurs de part qui peuvent être des personnes physiques ou des sociétés. La recherche de plus d’informations sur les scpi vous permettra de mieux comprendre son fonctionnement si vous vous projetez dans ce projet.

A la différence d’un immobilier locatif, la spci est non cotée. Le principe consiste à ce que tous les associés perçoivent un revenu stable et régulier proportionnel à son investissement. Pour ce faire, la société de gestion réalise une collecte de fond et sélectionne les biens à acheter qui vont alors constituer ce qu’on nomme par parc immobilier. La gestion de l’entretien ainsi que la recherche de locataires sont réalisées par la suite. Le revenu perçu par les épargnants se retrouve donc libre de toutes les charges.

La résidence principale

Selon une définition simplifiée, la résidence principale est l’habitation occupée au moins huit mois par an par un contribuable et sa famille. Il n’est donc pas possible d’en avoir deux. Le principal avantage de ce type d’achat réside dans le fait de ne plus avoir à éjecter un loyer tous les mois. Par ailleurs, en tant que propriétaire direct, vous pourriez effectuer des travaux d’entretien ou d’aménagement selon vos envies et vos capacités financières.

D’un point de vue fiscal, la plus-value immobilière en cas de revente est soumise à une exonération de taxation. Aussi, les impôts sont réduits lorsque vous réalisez des travaux sur votre maison. En revanche, le fisc réalise systématiquement des contrôles afin de s’assurer de la véracité de toutes les informations concernant votre demeure.

L’immobilier locatif

Un bien locatif peut aisément s’acquérir par le biais d’un crédit bancaire. L’intérêt de cet investissement consiste à ce que le remboursement du prêt se réalise via le loyer perçu. La gestion du revenu doit passer tout de même par un équilibre entre le revenu et les charges, y compris les impôts et les intérêts sur l’emprunt.

La location meublée permet d’avoir une fiscalité plus intéressante. En effet, les revenus locatifs seront considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux ou BIC. En conséquence, vous pourriez opter pour un abattement forfaitaire qui ne considère que la moitié du revenu locatif dans le cadre de la fiscalité. Cela convient aux petits logements destinés aux étudiants ou aux studios.